libremaster-v4-photo
Christophe T.
Expert administrateur de serveurs Linux depuis 1997.

Conseil en hébergement web de Logiciels Libres

Référent technique des expatriés francophones

Devinez ce que ce chirurgien faisait à ses patients !

Imaginez que vous deviez subir une appendicectomi (suite à une appendicite)

…et à votre réveil (donc ça s’est bien passé pour l’instant)

le chirurgien vous dit :

« Puisque j’y étais, j’en ai profité pour vérifier le reste, notamment votre anus. J’y ai remarqué une légère hémorroïde. »

Votre réaction est-elle :

  • « Vous avez bien fait, merci docteur »
  • « C’est gratuit ? »
  • « Y a-t-il une autre partie du corps que vous auriez vérifiée ? »
  • « Quel honte, je change de chirurgien ! »

 Où je veux en venir ?

Lorsqu’un ingénieur ou technicien intervient sur votre service (et dans beaucoup de professions), il est amené à intervenir auprès de vos données sensibles et confidentielles.

Pour le faire, il n’a pas automatiquement besoin d’y accéder mais parfois c’est nécessaire et il est le seul à pouvoir juger de la nécessité.

Je sais qu’aucun prestataire ne parle de ce problème de confiance.

Quand il faut gérer un site internet, ça peut être moins impactant que gérer un ERP/CRM qui aura la base client, les factures,…

C’est pourtant une des premières choses que j’ai apprise : je n’accède pas à ce qui n’est pas nécessaire.

Et chose plus étonnante, même si j’ai des informations confidentielles sous les yeux, je n’y prête pas attention. Cela n’a rien à avoir avec le secret professionnel (à mon avis) qui consiste à ne pas répéter une information.

Je ne prends pas connaissance moi-même d’une information non utile pour moi.

On devrait plutôt nommer ça la confiance professionnelle.

Si vous avez besoin de mes services discrets pour intervenir sur votre serveur ou logiciel libre, je suis là.

Bon courage et à bientôt,

Christophe T.